×

Envoyer un e-mail


  • 01 45 27 27 09

Epilation laser : Procédé

Pour être réellement efficace, l’épilation laser doit être effectuée par un appareil médical de classe IV. Ce type de laser ne peut légalement être vendu qu’à des médecins.


 

 

 

 

 

 

Pour être réellement efficace, l’épilation laser doit être effectuée par un appareil médical de classe IV. Ce type de laser ne peut légalement être vendu qu’à des médecins.
Les appareils utilisés par le Docteur David MODIANO sont de la marque Ellipse et font partie de ceux exclusivement réservés aux médecins pour l'expérimention spécifique que leur utilisation requiert. Cet appareil est équipé d'un laser et d'une lumière intentense pulsée de deuxième génération (I²PL).
Les avantages de ce haut degré de technologie et de performance sont notables : des séances rapides, non douloureuses et des résultats probants à long terme. 

REGLEMENTATION EN VIGUEUR POUR L'EPILATION LASER

Un arrêté du 6 janvier 1962 modifié par l'arrêté du 22 février 2000, pris en application de l'article L. 4161-1 du code de la santé publique, fixe la liste des actes médicaux ne pouvant être pratiqués que par des médecins ou pouvant être pratiqués également par des auxiliaires médicaux ou par des directeurs de laboratoires d'analyses médicales non médecins. 
Selon cet arrêté, l'épilation définitive est un domaine strictement réservé aux médecins et auxiliaires médicaux, les esthéticiennes ne pouvant pratiquer que les épilations à la pince ou à la cire. De nombreuses malheureuses déconvenues ayant fait l'objet de contentieux, ont été l'occasion de rappeler que l’emploi de lumière intense pulsée et de laser est réservé au domaine médical. Il n'est donc pas prudent d’envisager ce type d'épilation nécessitant une technicité et un savoir-faire requis par le corps médical, dans un institut de beauté ou un centre non médical. Une machine laser ne peut-être manipulée que par le médecin ou son assistante formée par lui même et sous sa stricte responsabilité
Il ainsi été jugé : " Constitue le délit d'exercice illégal de la médecine le fait pour une personne non titulaire du diplôme de docteur en médecine de pratiquer des actes d'épilation présentée comme définitive. Il résulte en effet de l'arrêté du 6 janvier 1962 que tous modes d'épilation, sauf les épilations à la pince ou à la cire, ainsi que les actes d'électrothérapie médicale comportant l'emploi d'ultra-sons, ne peuvent être pratiqués que par les docteurs en médecine. C.A. Paris (13ème Ch., sect. A), 24 mai 2004 - R. G. n° 04/01385
La chambre criminelle de la Cour de cassation a également encadré cette pratique, dans un arrêt rendu le 8 janvier 2008 en estimant que « l'utilisation du laser, même à des fins esthétiques, constitue un exercice illégal de la médecine » - (Bulletin criminel 2008 N° 2 p. 5).
Il est enfin à préciser que selon un avis rendu le 13 juin 2001 par la Commission de la sécurité des consommateurs  relatif à l’utilisation des lasers (ou autres sources de puissance) dans le domaine de l’esthétique, il a été admis que le vocable « surveillance médicale » recouvre la présence effective d’un médecin formé aux techniques lasers qui doit poser le diagnostic et indiquer le meilleur moyen thérapeutique avant le début du traitement (quel qu’il soit).

TECHNOLOGIE ELLIPSE LIGHT

L'appareil ELLIPSE LIGHT représente l'aboutissement en matière de haute technologie dédiée à l'épilation définitive. Il s'agit d'une lumière intense pulsée dite de deuxième génération associé à un laser.

Cette technologie de lumière intense pulsée et laser a déjà dix ans d'existence et d'expérimentation dans le secteur médical. Elle est parfaitement filtrée et émise sans ultra-violet ni infrarouge, par flashs successifs dont l'intensité et la durée sont fixées par le médecin en fonction de plusieurs paramètres, notamment la couleur de la peau de la patiente, les caractéristiques particulières des poils ainsi que les zones à traiter.

EFFET DE LA LUMIERE PULSEE SUR LE POIL

La zone visée

Pour qu'un poil ne repousse définitivement plus, il convient de détruire la zone comprise entre le bulbe et le bulbe pilaire. Cette zone est celle qui est située le plus profondément dans la peau (entre 2 et 7 mm).

L'absorption de la lumière

La lumiére émise par l'appareil Ellipse est entièrement absorbée par la mélanine, c'est-à-dire par le pigment retrouvé à l'intérieur du poil. L'énergie lumineuse captée par le poil est instantanément transformée en énergie thermique. Le poil est ainsi porté à une température d'environ 70 degrés.

L'action thermique en fonction du cycle pilaire

Le poil ainsi chauffé, va transmettre sa chaleur aux structures qui l'entourent. Si le poil est bien implanté au fond de son alvéole (phase Anagène), les structures profondes seront détruites et le poil ne repoussera pas.

En revanche, si le poil est dans une autre phase (Catagéne ou Télogène), la chaleur ne sera pas transmise au niveau des structures profondes. Ces structures demeureront intactes et pourront générer un nouveau poil. Il faudra dans ce cas une nouvelle séance (d'où le nombre de 8 à 12 séances, statistiquement suffisant).

DEROULEMENT DES SEANCES

Des séances courtes

De quelques minutes pour les aisselles ou maillot, à 20 minutes pour les demi-jambes ou un un dos (voir épilation laser homme).
 
 
PROTOCOLE DE TRAITEMENT POUR L'EPILATION DEFINITIVE LASER

Le cycle initial

En fonction des zones à traiter, le cycle initial comprend une série constituées de 8 à 12 séances.

Au cours de chacune de ces séances, une proportion des poils présents et traités sera détruite.

C'est le recul actuel de la technologie relative au laser qui a permis d'établir ce nombre de séances.

L'intervalle entre les séances pour l'épilation laser

Les séances sont réparties dans le temps de manière à être certain de couvrir l'intégralité de la durée de chaque cycle pilaire.

Au début du traitement, chaque séance est espacée de un à deux mois. Puis un intervalle plus précis est évalué et fixé en fonction de la zone traitée, de la quantité des poils rencontrés ainsi que des résultats obtenus au fil des séances.

Les règles à respecter entre chaque séance

Pour garantir un résultat optimal, il ne faut utiliser entre chaque séance aucune technique d'épilation traditionnelle telle que la cire, pince, l'épilateur électrique... Seuls le rasoir ou la crème dépilatoire peuvent être utilisés afin d'entretenir la ou les zones traitées. L'action de raser le poil, donc seulement de le faire disparaitre de la surface de la peau, ne modifie pas le cycle pilaire au contraire des techniques d'épilation permettant d'extraire le poil de son bulbe.

Les séances d'entretien

Une fois le cycle initial achevé, les patients peuvent être amenés à réaliser une séance d'entretien une fois par an ou tous les deux ans.

La gestion de ces séances d'entretien est fixée au cas par cas et en fonction du degré d'exigence du patient.

Il est à noter que certaines zones ne nécessitent jamais de séances d'entretien. 




Découvrez d'autres sujets
  • Pour être réellement efficace, l’épilation laser doit être effectuée par un appareil médical de classe IV. Ce type de laser ne peut légalement être vendu qu’à des médecins....

    En savoir plus


  • Le Cabinet du Docteur MODIANO est dôté d'une machine de lumière intense pulsée, appelée Ellipse Flex (système HR-D) spécialement conçue pour traiter en particulier les peaux noires et métisées sur...

    En savoir plus


  • L’épilation laser n'est pas réservée qu'aux femmes. De nombreuses zones peuvent être traitées sur le corps masculin....

    En savoir plus


  • Les séances suivent une rythmicité selon le diagnostique posé par le Docteur Modiano. Les séances sont en effet espacées de un à deux mois selon la zone traitée et le profil pilleux de la patiente....

    En savoir plus